Carnet

21 décembre 2020
Roger Charles

Décès - Hommage à Roger Charles

Le comité de Colmar de la SMLH vient de perdre un nouveau  membre : Roger Charles, nommé chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire en tant qu’appelé du contingent, un événement très rare.

Né à Belfort le 24 juin 1936, Roger Charles était venu s’installer à Ensisheim après avoir accepté de quitter le centre de production de Peugeot à Sochaux pour participer en 1963 à l’ouverture de l’usine Indenor à Sausheim, devenue le centre de production de Peugeot-Mulhouse. Nommé chef d’atelier à la forge, il a pris sa retraite en 1992.
Personnalité appréciée de tous, serviable, discret, mais très actif dans la vie associative, il était un fervent défenseur du devoir de mémoire, qui avait le souci de transmettre aux jeunes générations les valeurs de défense de la Nation et des libertés.

Son activité militaire lui a valu de nombreuses décorations : Croix de la valeur militaire, Médaille Militaire, Croix du combattant, Croix du combattant volontaire, médaille des blessés, médaille commémorative des opérations en Algérie, médaille du Djebel, croix du combattant européen et surtout chevalier de la Légion d’honneur.

Outre son engagement dans l’UNC, Roger Charles avait une autre passion : la collection de médailles. Il a constitué plusieurs collections impressionnantes, notamment celle de la Légion d’honneur, dont il possédait pratiquement tous les insignes. Il a aussi rassemblé de très nombreuses décorations militaires étrangères, toujours très bien présentées dans des cadres. Il a enfin constitué une collection unique des médailles du travail, depuis la médaille d’honneur du ministère du Commerce et de l’Industrie, créée par décret du 16 juillet 1886, jusqu’à la médaille actuelle, créée en 1948.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.