Retour au numéro
Vue 16 fois
01 septembre 2019

Dominique Dona - 8ème écrivaine reçue à l'académie française

En octobre 2014, Dominique Bona, élue l’année précédente, est devenue la huitième femme reçue sous la Coupole. Romancière et biographe, cette catalane a débuté comme journaliste au Quotidien de Paris en 1980. Les Heures volées, son premier roman, est publié un an plus tard. Elle a 28 ans. En 1987, elle écrit sa première biographie consacrée à Romain Gary. Ensuite, l’auteure s’est intéressée au destin singulier de quelques femmes « à leur talent, leurs luttes, leurs créations, » comme l’a souligné Jean-Christophe Rufin dans le discours prononcé lors de la réception de Dominique Bona à l’Académie française. Ces femmes se sont notamment Gala, compagne d’Éluard, d’Ernst et de Dali, Berthe Morisot, Camille Claudel, les sœurs Rouart, Colette. Elle écrira sur d’autres hommes talentueux : Stefan Zweig, André Maurois. Officier de Légion d’honneur, Dominique Bona vient de retracer sa vie d’écrivaine dans Mes vies secrètes, publié cette année.


 


Vous êtes la  8e femme seulement à siéger à l’Académie française ?

La 8ème femme élue à l’Académie française, en effet, depuis Marguerite Yourcenar mais actuellement nous sommes cinq.

Seulement la  8e dans l’histoire de l’Académie ?

L’Académie a été fondée par Richelieu en 1634.  La seule présence féminine dans son enceinte a été longtemps celle de Minerve, déesse de la sagesse. Si les femmes sont entrées à l’Académie plus de trois siècles plus tard,...

Cet article est réservé aux cotisants et aux abonnés à la revue
Cliquez ici pour cotiser et vous abonner à la revue
Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.