Carnet

03 juin 2022
Christiane Cabalé

Nominations - SMLH 44. Christiane Cabalé, Grand Officier de la Légion d'honneur

Dans le cadre des manifestations du centenaire de la SMLH en Loire Atlantique, se déroulera, le dimanche 26 juin 2022, à l’Hôtel de Ville de St-Nazaire, la remise de décoration par le général de Zuchowitz en présence de l’amiral Coldefy, président de la SMLH, à Christiane Cabalé. Grande figure résistante de Saint-Nazaire, elle a été élevée à la dignité de Grand Officier de la Légion d'honneur en janvier 2022.
Née le 27 octobre 1924, ancienne déportée, elle vit aujourd'hui à St Nazaire. Elle a témoigné sur son parcours durant plus de 20 ans devant des élèves et publié en 2009 : « En 1944, j’ai 20 ans ».
Arrêtée le 1er avril 1943 en pleine nuit, Madame Cabalé est détenue à la prison de Rennes avant d’être déportée en Allemagne. Elle arrive au camp de Ravensbrück le 10 juin 1944 puis elle est transférée à Leipzig dans une usine d’armement où elle travailla 12 heures par jour. Malgré les punitions sévères et le manque de nourriture, Madame Cabalé n’hésita pas entrer en résistance en sabotant les obus destinés à l’armée allemande « en tapant un petit coup sur une partie ».

A sa libération en mai 1945, Madame Cabalé ne pesait plus que 37 kilos et ne pu rentrer chez elle à Nantes que sur un brancard où elle avait été accueillie avec des fleurs. Une fois rentrée chez elle après avoir passé plus de 2 ans en camp de travail forcé, Madame Cabalé avait développé une pleurésie mais a refusé le pneumothorax. Depuis, sa vie a repris, elle a entrepris une carrière à la SNCF, s’est mariée, a eu des enfants, petits-enfants et est maintenant arrière-grand-mère. Une fois retraitée, Madame Cabalé a commencé à témoigner de son expérience dans les écoles pour que les jeunes générations n’oublient jamais ce qu’il s’est passé.

Toujours humble, Madame Cabalé n’a « jamais eu le sentiment d’avoir fait des actes de bravoure, c’est la vie qui l’a mise en situation et l’a contrainte à agir » selon ses mots. La Légion d’honneur est pour elle une « forme de reconnaissance, pour les générations qui ont suivi, au même titre que mes rencontres dans les écoles. J’ai reçu ces décorations comme un témoignage."



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.