Carnet

20 mai 2021
Alain Laugier

Décès - Hommage à Alain Laugier

Reçu dans l’ordre de la Légion d’honneur en 1980, il est promu commandeur en 2012. Alain Laugier était un homme qui avait plusieurs flèches à son arc. Après des études de médecine à Paris, il passe par la Faculté des Sciences, Science Po, l'externat des Hôpitaux puis l’internat des hôpitaux de Paris, alors que survient la guerre d’Algérie, qui lui vaut la Croix de la Valeur militaire. Sa carrière médicale se poursuit à Stanford comme à Paris. 

Il s’intéresse très tôt à la cancérologie, à l’Institut Gustave-Roussy (Val-de-Marne), nommé maître de conférence en 1966 puis professeur, en restant fidèle à sa double formation de médecin radiologue et de radiothérapeute. Outre le développement du service de l’hôpital Tenon, avec de nombreux élèves venus du monde entier, il promeut de nouvelles techniques de traitement et, notamment, l’utilisation des accélérateurs de particules à haute énergie en collaboration avec une firme française, la CGR MeV. 

Il s’investit dans de nombreux domaines dont l’enseignement et la diffusion des connaissances par de multiples revues, dont le « Concours Médical », mais aussi dans la radioprotection, l’énergie nucléaire, l’informatique médicale, la terminologie, la philatélie médicale, la défense nationale ou l’association des Alumni et Amis de l’assistance publique-hôpitaux de Paris. Alain Laugier est également l’initiateur de l’Annuaire de la Cancérologie-Radiothérapie et des Imageries Médicales (ACRIM), vite devenu « l’annuaire Laugier », référence incontournable, même pour l'administration.

 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.