Carnet

25 février 2021
Alain Crosnier

Décès - Hommage à Alain Crosnier

Né à Canteleu, près de Rouen en 1930, Alain Crosnier, membre de la section Paris 7505, fut partagé toute sa vie entre ses racines normandes et une vie très itinérante au gré de ses affectations. Après ses études à l'Ecole Agronomique de Toulouse et la guerre d'Algérie où il servit comme sous-lieutenant, notamment dans les Aurès, il intégra l'ORSTOM (Office de Recherche Scientifique pour les Territoires d'Outre-Mer), l'actuel I.R.D, où il réalisa son vieux rêve de travailler sur la faune marine.

En 1957, il fut affecté à Nosy Bé, île au nord de Madagascar, pour travailler sur le développement de la pêche commerciale. A partir de 1962, il dirigea la station de Pointe-Noire au Congo pendant sept ans, puis revint à Nosy-Bé en 1970 comme directeur du Centre. De retour en France en 1975, il prend la direction du Comité technique d'Océanographie et d'Hydrobiologie où il supervise les travaux de cent-quarante chercheurs répartis dans le monde entier. A cette époque il contribue de manière décisive au développement du programme MUSORSTOM qui unit l'Orstom et le Muséum Histoire Naturelle.

Nommé Inspecteur Général en 1981, il poursuit ses recherches en participant à de nombreuses expéditions, notamment dans le Pacifique sud-ouest. En 1994, il reçut de l'Académie des Sciences le prix Albert Ier de Monaco et après sa retraite à partir de 1996, il poursuit travaux et publications, comme Directeur de Recherche émérite au sein du laboratoire de Biologie marine du Muséum.

Chevalier de la Légion d'honneur, officier du Mérite maritime, titulaire de la « Arthur G. Humes Award », distinction suprême en terme d'Océanographie, Alain Crosnier est décédé le 19 février 2021.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.