Les actualités de la SMLH

Décès de Louis Cortot, benjamin des Compagnons de la Libération

Il allait avoir 92 ans dans quelques jours et allait fêter, cette année, ses 70 ans de mariage. Louis Cortot est mort, le 5 mars 2017, à l'hôpital militaire Begin à Saint-Mandé (94). Fils d'un artisan ferblantier, il était né le 26 mars 1925 en Côte d'Or. Etudiant au début de l'occupation dans une école professionnelle à Suresnes, il rejoint à 15 ans, au début de l'année 1941, la Résistance. Comme l'a fait son frère aîné, Jean. Il abandonne ses études, devient ajusteur et commence à confectionner des bombes pour ses missions, dans l'usine qui l'emploie. Louis Cortot provoque ainsi avec son groupe le déraillement d'un train de tanks provenant des usines Renault, rend inutilisable un transformateur disjoncteur à Issy-les-Moulineaux en mai 1942 et participe au grenadage d’un convoi de jeunesses hitlériennes à Trappes. En juillet 1942, son groupe fait sauter le bureau du Rassemblement national populaire (RNP, collaborationniste) à Boulogne-Billancourt puis détruit à l’explosif le bureau d’embauche des ouvriers français volontaires pour le travail en Allemagne de Courbevoie. En janvier 1944, Louis Cortot rejoint les Francs-Tireurs et Partisans (FTP) de Seine-et-Marne pour participer à l'implantation d'un maquis à Saint-Mammès. A partir de mai, il est chargé des liaisons entre l’état-major des Forces françaises de l'intérieur (FFI) de Seine-et-Marne et celui de Paris.

Le 26 août 1944, il est très grièvement blessé à Lieusaint en Seine-et-Marne, par des éclats de balles explosives et y perdra un œil. Le 11 novembre 1944, il reçoit la croix de la Libération. 1038 combattants des Résistances intérieure et extérieure l'ont reçu.

Il retourne à la vie civile d’abord comme ajusteur, puis dans l’aéronautique chez Dassault où il fait ensuite toute sa carrière. Grand officier de la Légion d'honneur en 2016, toujours disponible et souriant, Louis Cortot était un sociétaire actif de la section Seine-Saint-Denis Ouest de la SMLH. Il restait aussi très attaché à l'ordre de la Libération. Douze Compagnons sont encore en vie.

 

Légende photo : Le 17 septembre 2016, Louis Cortot (au centre) a été élevé à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur, à Paris.

Béarn Soule. Assemblée annuelle de la section

Le général Hervé Gobilliard, président de la SMLH, s’est rendu à Pau les 3 et 4 mars à l'occasion de l’assemblée annuelle de la section de Béarn Soule. Il était accompagné par Jean-Marie Lucas, délégué général de la société.... >

30 mai 2017, Assemblée générale de la SMLH

Celle-ci sera précédée, le 29 mai, le matin, de la réunion des présidents de sections étrangères (9h30). L’après-midi (14h30), ce sont les présidents métropolitains et ultra-marins qui se retrouveront à la maison de la Chimie (75007). ... >

 
Siège

La pochaine réunion de la commission entraide solidarté (CES) aura lieu le 15 avril 2019 au siège.

33

Le 1er mars, le commandant Bertrand Bourda a été accompagné à sa dernière demeure.Dans sa 103ème année, il avait été fêté par la section et le comité des Portes du Médoc, en 2016. Ce grand ancien méritait que, pour la cérémonie de ses obsèques, son parcours en tous points exemplaires soit rappelé.

71

L'assemblée annuelle de la section aura lieu le samedi 23 mars à 10 heures à Mâcon suivie du dépôt de gerbe au monument aux morts. La réunion se terminera par un repas à la maison des vins.

71

Le général Jean Poli est décédé le 17 février 2019 à l'âge de 89 ans. Il a été président de la section de Saône et Loire de 2003 à 2009.

Travaux

En raison de travaux, l’accès aux bureaux de la SMLH (Paris 75007) est modifié jusqu'en août prochain :

Prendre l’escalier B, monter au dernier étage et suivre le fléchage.

 

92

Le 14 janvier 2019, le Comité de Boulogne a organisé une visite de l’exposition temporaire du Musée de l’Armée, « A l’Est, la guerre sans fin, 1918-1923 », qui retrace la chute, après le 11 novembre 1918, des empires vaincus (Allemagne, Autriche-Hongrie, Russie, Empire Ottoman). Le général d’Andoque de Sériège, directeur du musée et les deux conservateurs de l’exposition ont accueillis la vingtaine de sociétaires présents.

33

Le 2 février 2019, dans la cour de la caserne Saint-Nicolas de Bordeaux, les jeunes gens de la préparation militaire marine de Bordeaux ont reçu leur fanion.

Sous le commandement du contre-amiral Costargent, commandant de la marine à Bordeaux, la cérémonie a rassemblé de nombreuses autorités et les porte-drapeaux d’Aquitaine. Le colonel André Dulou, président de la section représentait la SMLH.

83

Le contre-amiral Marc Faugère est décédé le 27 janvier 2019. Officier de la Légion d’honneur, ce sous-marinier a été membre du conseil d’administration de 1997 à 2010 et président de la section du Var de 1997 à 2012.

75005

Pour son prochain dîner-débat au palais du Luxembourg du 15 mars, la section Paris Ve accueillera le professeur Jean-Noël Fabiani, chef du département de chirurgie cardio-vasculaire à l'hôpital européen Georges Pompidou et professeur d'histoire de la médecine à la Faculté René Descartes. Le professeur Fabiani racontera son "incroyable histoire de la médecine", dont il vient de publier une version BD illustrée par Philippe Bercovici (Les Arènes, 2018). Le formulaire d'inscription est à demander au Dr Jean Valmary (jeanvalma@gmail.com). La participation aux frais est de 60 € par personne.

18

La section a été sollicitée par la préfecture dans le cadre du grand débat national afin de trouver des animateurs neutres pour les débats organisés localement. Cinq sociétaires se sont déjà portés volontaires. 

TOUTES LES BREVES...


Nous sommes le 25-03-2019 et il est 00:10 - V2